Nous sommes aussi issus de l’énergie éolienne ou solaire.

Publié le 8 octobre 2020

Lecture 2 min

Grâce à la technologie Power to Gas, nous transformons et stockons les excédents des énergies éolienne et solaire.

L’énergie produite par les éoliennes et les panneaux solaires possède des avantages : elle est locale,  renouvelable et disponible. Mais cette production ne fonctionne que par intermittence. Elle est donc fluctuante et difficilement prévisible. Certains jours, sa production est faible. A contrario, en cas de grands vents ou de journées très ensoleillées, sa capacité de production provoque des excédents qui sont perdus faute de techniques pour les stocker en grands volumes et sur des longues durées.

Avec l’intégration croissante des énergies électriques renouvelables dans nos modes de production, les moments où l’offre dépassera la demande vont également être plus fréquents. La conservation de ces excédents devient donc un enjeu énergétique crucial.

Les aléas de l’éolien et du solaire sont maîtrisés​

Le Power to Gas apporte une réponse. Grâce à cette technologie, les surplus d’électricité d’origine renouvelable sont, en effet, transformés en hydrogène par électrolyse de l’eau. À l’aide d’un courant électrique, l’eau est transformée en oxygène ou en hydrogène gazeux. Cet hydrogène produit est utilisé sur place ou bien injecté dans les réseaux existants, en l’état ou après une étape de méthanation. L’hydrogène, associé à du CO2, est alors converti en méthane de synthèse. Contrairement à l’électricité, cet hydrogène transformé en méthane présente l’intérêt d’être facilement stockable sur de longues durées.

Le mix énergétique changera de visage avec le Power to Gas

La technologie du Power to Gas permet de valoriser et stocker plus efficacement les surplus d’électricité renouvelable mais aussi de les mettre au service de différents usages : chauffage, eau chaude, mobilité. Elle présente aussi l’intérêt de décarboner l’industrie en captant et valorisant le CO2 émis par des sites alentours grâce au recyclage par méthanation. L’injection dans les réseaux de gaz facilitera l’intégration
des énergies renouvelables intermittentes dans le mix énergétique et permettra d’augmenter leur part dans la consommation énergétique finale.

À la convergence des énergies décarbonées

Aujourd’hui, les gaz renouvelables s’affirment comme le point de convergence des énergies décarbonées. Ils nous amènent à changer de paradigme, à penser autrement les énergies en les  transformant et en valorisant leur complémentarité les unes avec les autres, plutôt que de les opposer.

Le succès de la transition énergétique française et l’atteinte des objectifs de réduction de gaz à effet de serre dépendront assurément de la manière dont la complémentarité entre les différentes ressources décarbonées sera appréhendée. Le Power to Gas se présente aujourd’hui comme une des technologies les plus adaptées à cet enjeu d’envergure.