Nous sommes

une énergie inépuisable.

Publié le 12 novembre 2020

Lecture 2 min

Produits localement de manière fiable et régulière, nous sommes une énergie inépuisable et vertueuse. Nous pouvons être injectés dans les réseaux gaziers, ou encore stockés.

Une matière première en quantité, à portée de main

L’approvisionnement nécessaire à la production locale de gaz renouvelables est disponible en grandes quantités et son potentiel fait l’objet d’une estimation en amont de tout projet. Elle est accessible dans un rayon proche des installations de production : exploitations agricoles, restaurants, industries ou, encore, stations d’épuration. La nature et les volumes des intrants (effluents d’élevage, déchets ménagers, résidus de culture, boues d’épuration, déchets solides et liquides non recyclables, etc.) représentent une source d’énergie potentielle quasiment inépuisable.

Des filières de production adaptées aux types de ressources

Selon la matière disponible, différents procédés techniques permettent de produire du gaz renouvelable. La méthanisation permet de valoriser des matières organiques comme les effluents d’élevage, les déchets verts, les résidus de culture ou encore les biodéchets des ménages. Elle consiste en une dégradation de la matière organique en absence d’oxygène. La pyrogazéification, transforme en gaz injectable dans les réseaux des déchets solides peu ou mal valorisés comme les résidus de biomasse, pneus, plastiques en les chauffant à très haute température (entre 800 et 1 500 °C) en défaut ou absence d’oxygène. Enfin, la gazéification hydrothermale  permet de traiter des déchets et résidus de biomasses liquides comme les boues de station d’épuration, les effluents d’activités industrielles (papeterie, agroalimentaire…), les effluents d’élevage ou encore les digestats issus de la méthanisation. Elle consiste à chauffer à haute pression (250 à 300 bars) et à haute température (entre 400 et 700 °C) la biomasse liquide, pour produire un gaz injectable dans les réseaux.

Le Power to Gas, ou comment stocker l’électricité

Le Power to Gas permet de transformer l’électricité non consommée, notamment les excédents produits par les énergies intermittentes comme l’éolien ou le solaire, pour produire de l’hydrogène par électrolyse de l’eau. L’hydrogène peut ensuite soit être directement injecté dans les réseaux, soit être combiné avec du dioxyde de carbone (CO2) par un processus de méthanation, pour obtenir un méthane de synthèse injectable dans les réseaux existants.

Une production dans la concertation

Le gaz renouvelable étant produit localement, la collectivité est donc nécessairement concernée par la cohérence du projet au niveau territorial. Une unité de production de gaz renouvelable est, pour elle, un moyen efficace pour traiter des matières et déchets de proximité, mais aussi pour générer de la richesse et des emplois locaux. Cette implication dans les étapes du projet concerne le choix de la filière, en adéquation avec  l’environnement, la gestion des intrants et la capacité de production en fonction des besoins de consommation locale. Injectée dans les réseaux gaziers, l’énergie produite peut également être acheminée vers un territoire voisin ou être stockée pour une consommation différée. La communication et la concertation avec les riverains sont tout autant essentielles pour expliquer l’intérêt et les enjeux du projet au niveau de la commune.

Énergie vertueuse et inépuisable, les gaz renouvelables répondent aux problématiques territoriales de valorisation des ressources locales, d’indépendance énergétique et de développement économique. Ils contribuent aussi à réduire les émissions de gaz à effet de serre.

© 2020 GRTgaz